Suivez-nous   YouTube  Foursquare  Tripadvisor  Twitter  Instagram  Google +

Méthodologie

Danser le tango est non seulement un défi émotionnel et intellectuel profond, mais aussi une mise en espace des corps qui recherchent, dans l’improvisation, la qualité unique, non répétitive de la véritable création.

Pour quelles raisons, une méthode est-elle nécessaire?

Parce qu’il s’agit de faire passer ma culture, ma manière d’être au monde si singulière et complexe dans ma relation au tango. Une méthode permet d’aborder, de transmettre non seulement la danse en tant que discipline, mais tout ce que véhicule le tango, progressivement, sûrement, dans toute sa dimension.
Si aujourd’hui, le tango se trouve inscrit au Patrimoine immatériel de l’Humanité, par L’UNESCO, c’est parce qu’il est le symbole fort d’une culture qui l’a hissé au rang de création artistique pour l’humanité entière.
Il est important de toujours se rappeler que le tango est une danse d’improvisation qui fait appel à un profonde connaissance de soi, du mouvement, de soi avec la musique, de soi avec un partenaire.

Etre un passeur d’art, c’est transmettre des éléments, des connaissances, des savoir-faire d’ordre purement technique, bien sûr…mais il faut veiller à ne pas tomber dans les pièges du stéréotype, de la mémorisation de séquences, de la pâle copie ou imitation…
Nos élèves ne sont pas des marionnettes!

Ma vison, ma philosophie me permet d’aborder chaque élève en sondant son potentiel créatif.
Je livre les informations nécessaires dans un premier temps, pour ensuite tout déconstruire et accompagner l’étudiant dans la prise de conscience des possibilités que lui offre son corps qui demande à s’exprimer.

L’esprit, l’essence même du tango étant l’improvisation, il faut atteindre à la liberté créatrice, sans trahir, sans dénaturer…sans une méthode éprouvée, on tombe vite dans un simulacre de danse.
Pour moi, enseigner c’est accompagner l’autre, l’accepter, l’amener à se découvrir et l’aider à prendre conscience que ma discipline lui ouvre des horizons insoupçonnés, dans une élaboration patiente et profonde.

Pour transmettre le tango, il faut connaître son corps, connaître la musique, savoir prendre en compte l’espace.
Mon objectif est que mes étudiants aient du plaisir et tous les outils que je donne dans le cadre de mon enseignement, visent non l’excellence mais à la qualité de la rencontre grâce à la danse….
Car chaque fois que nous dansons le tango,nous pouvons créer une oeuvre d’art à
deux!

Unique, qui ne se répète pas… Alors, quand on atteind cet instant de grâce, quand on touche à l’artisitique, il faut célébrer l’instant.
Et c’est à cela , à de purs moments de bonheur, que je convie chacun de mes étudiants.

Carolina Bonaventura